Des nouvelles de nos volontaires en Service Civique International
13 mars 2018
Témoignage de Claire, en service civique international au Vietnam
23 mars 2018
Voir tout

L’équipe d’Uruguay nous partage son expérience de service civique international

Aujourd’hui, on s’envole du côté de Montevideo en Uruguay , où notre équipe de 4 aventuriers réalise sa mission de service civique à l’international !

Adèle, Laetitia, Eva et Benjamin animent une maison au bord de la plage, « la casita de playa » dont le but est d’accueillir les jeunes de la ville qui ne partent pas durant les vacances d’été (et oui les saisons sont inversées !). Ils interviennent aussi dans un domaine plus social en étant en contact avec des jeunes déscolarisés et des enfants et adolescents venant de quartiers défavorisés.

Ce que leur mission leur apporte ?

La maîtrise de la langue espagnole (ou uruguayenne), la patience, la créativité, la flexibilité, apprendre à vivre au moment présent et à prendre du recul, que du positif !

 Ce qu’ils sont ravis d’avoir découvert ?

Les paysages, la campagne, le maté, la cumbia mais aussi leur famille d’accueil!

Ce qui les a le plus surpris en Uruguay ?

Pour Eva, c’est le mode de vie « ici les gens vivent vraiment au jour le jour ! », pour Adèle c’est le fossé entre la vie dans la campagne « campo » et les villes côtières, Benjamin, lui, s’étonne du peu de différence entre la nourriture consommée en Uruguay et en France. Enfin, pour Laetitia c’est la proximité des uruguayens « tant dans la gestuelle que dans la façon de parler ».

Nos quatre aventuriers se construisent des souvenirs inoubliables qu’ils auront l’occasion de raconter à leur retour, comme Laëtitia qui est allée de l’Uruguay en Argentine à pied (4h30 de marche tout de même!) ou Eva qui a pêché un piranha dans le Rio Uruguay. Adèle pourra se vanter d’avoir traversé le Rio Uruguay d’Argentine jusqu’en Uruguay en nageant ! Quant à Benjamin il pourra raconter comment un « gaucho » (cow-boy) lui est venu en aide après avoir crever au beau milieu de nul part, en plein « campo » uruguayen.