« Cette expérience est unique ».

Bastien participe actuellement à un SVE au Danemark ! Encore un article qui nous montre à quel point partir en SVE est une excellente idée !! 🙂

Je suis arrivé en mars au Danemark pour effectuer un SVE de 9 mois. Mon projet se situe dans une petite ville de 20 000 habitants (Skive), je travaille dans une maison ouverte 7/7 jours à des personnes en difficulté (problèmes mentaux, handicaps physiques, dépendance, détresse…). Ma mission est d’accueillir ces personnes, de passer du temps avec elles, discuter, tout simplement de leur apporter un soutien et leur changer les idées ne serait-ce qu’un court moment.

En soi, le projet n’a pas l’air très rock’n’roll vu comme cela, mais j’ai la chance d’être entouré par d’excellents collègues de travail et également une autre volontaire européenne venue de Slovénie. Je pense qu’il est très important de choisir un projet qui accueille plus d’un volontaire européen car on peut se reposer sur quelqu’un avec qui l’on partage la même expérience.

 

Le défi de la barrière de la langue est également très intéressant. J’ai des cours de langue 3 fois par semaine et je vis avec une famille d’accueil donc je progresse très vite et je parlerai danois couramment à la fin de mon projet 🙂 . C’est un défi culturel très enrichissant et très motivant !
PachaMaja

 

Il est important aussi de saisir toutes les opportunités qui s’offrent à vous car cette expérience est unique. Par exemple, en seulement 3 mois, j’ai pu voyager dans beaucoup de lieux différents, je bouge absolument tous les weekends, j’ai eu l’occasion de visiter plusieurs fois la capitale Copenhague, visiter un village viking, être volontaire pour une convention internationale de tattoo, être volontaire pour de nombreux concerts et festivals (dont le festival de Roskilde, un des plus gros festivals de musique d’Europe) et bien sûr rencontrer énormément de jeunes volontaires avec qui des liens d’amitié très forts se créent.

 

Mais tout ceci c’est à vous de le provoquer, ce n’est pas une expérience qu’il faut vivre de manière passive sinon vous pouvez passer à côté de quelque chose de formidable.
Donc si je n’ai qu’un conseil à donner c’est d’être ouvert à toutes les propositions, de prendre tout ce qu’il y a à prendre et d’être actif dans la recherche de nouvelles expériences car elles ne tomberont pas du ciel.

 

J’espère que ce petit témoignage vous donnera envie de faire un SVE car c’est une chance unique, bonne chance aux prochains volontaires, choisissez votre projet avec vigilance et SURTOUT ne désespérez pas si vous avez du mal à trouver une structure d’accueil !