pistes solidaires
Toutes nos offres de mobilité !
27 mai 2016
Vous avez dit compétences transversales ? Retour sur la conférence « Volontariat, compétences développées et valorisation » autour du projet européen OVPELO.
30 mai 2016
Voir tout

Entrepreneuriat, applications smartphone et travail de jeunesse

entrepreneuriat jeunesse aux Philippines

C’est au début du mois de mai que les partenaires du projet WAPPY! ont travaillé ensemble pendant 10 jours aux Philippines. Ce projet, soutenu dans le cadre du projet Erasmus+ associe des partenaires d’Italie, d’Inde, de Pologne et des Philippines. Pistes-Solidaires y assure le rôle de coordinateur.

A ce stade du projet, l’objectif était de développer et de tester une formation traitant des thèmes du projet : l’entrepreunariat, les applications smartphone et la jeunesse.
L’objectif ? Doter les travailleurs de jeunesse des compétences nécessaires pour accompagner les jeunes souhaitant devenir entrepreneurs et leur permettre d’y intégrer une application smartphone.

Pour développer cette formation, quatre experts ont élaboré un programme en plusieurs temps auxquels 25 participants des 5 pays partenaires ont pu prendre part. Toutes les activités reposaient sur des méthodes actives et participatives issues de l’éducation non-formelle avec de nombreux travaux de groupes.

A l’issue du programme de formation, les participants étaient en mesure de penser à tous les aspects d’une activité entrepreneuriale en s’appuyant notamment sur l’outil incontournable qu’est devenu le « Business model canvas » mais aussi de réfléchir et de présenter une application smartphone sous une forme permettant ensuite de travailler avec des développeurs.

Compte-tenu du caractère expérimental de la formation, les participants ont partagé leurs impressions, apporté leurs suggestions ce qui a permis d’obtenir un programme de base qui sera testé dans les différents pays au cours des prochains mois du projet.

Avant cela, les partenaires réaliseront une phase de consultation locale auprès de jeunes et de travailleurs de jeunesse afin de s’assurer que la formation réponde aux besoins réels dans chacun des pays.

A suivre donc !