La vie active des seniors

Contrairement aux idées reçues, une fois à la retraite, les seniors ne restent pas inactifs, ne
deviennent pas grabataires et n’ont pas systématiquement besoin d’une assistance à domicile  pour chaque tâche de la vie quotidienne.
Avec l’allongement de l’espérance de vie et le désir de rester en activité, les seniors nés
du baby-boom veulent continuer à jouer un rôle prépondérant dans nos sociétés. Selon un sondage,
58% des seniors entre 70 et 79 ans se sentent en bonne ou très bonne forme. Ce chiffre explique
que parmi eux, la plupart ont encore le désir de partager leurs expériences en s’engageant dans des
actions de solidarité.

De nombreuses associations se sont ainsi lancées dans l’aide aux jeunes entreprises en s’appuyant
sur l’expertise de seniors volontaires. Par exemple, l’ECTI, Echanges et Consultations Techniques
Internationaux ou encore l’EGEE, l’Entente des Générations pour l’Emploi et l’Entreprise, réunissent
des anciens patrons, cadres ou ingénieurs dans cette optique.

Pour les jeunes entrepreneurs, recevoir des conseils et l’appui de personnes reconnues leur
permet de garder confiance en leurs aptitudes et leurs projets. Pour les seniors, c’est une manière
de conserver un rôle important dans notre société. D’ailleurs, cet accompagnement permet aux
associations de travailler sur la réinsertion et le tutorat des personnes rencontrant des difficultés sur
le marché du travail.

Le travail associatif est le moteur de cette solidarité entre générations basée sur le partage et le
soutien mutuel entre chaque individu.

Senior Media: