Chaque mois une nouvelle ETAPE !
2 octobre 2014
Pistes Solidaires Méditerranée accueille actuellement la formation OFAJ « Otesha Future Now »
8 octobre 2014
Voir tout

L’aventure de Diane au Sénégal

 

Partie en SVE au Sénégal, Diane répond à quelques unes de nos questions ! 

Quelles sont tes premières impressions?

 Mes premières impressions sont très bonnes car dès mon arrivée tout le monde a été chaleureux (coordinateur local dès l’arrivée à l’aéroport de Dakar, les autres volontaires, les personnes étant dans le lieu de vie à Dakar), présent, essayant de faciliter les choses et de faire en sorte que l’on se sente bien, car le dépaysement est bien là, le climat tout d’abord, une ville en pleine effervescence, Dakar est une ville à la hauteur de Paris niveau stress, circulation, c’est assez oppressant à vrai dire, heureusement que nous étions tous ensemble. De plus trouver les ambassades s’avère être compliqué et l’embarquement dans le bateau est aussi un challenge avec la chaleur, mais le jeu en vaut la chandelle car cela veut dire arriver à Ziguinchor, là où tout va vraiment commencer.

Notre arrivée à Ziguinchor dans les familles d’accueil s’est aussi bien déroulé, nous avons tissé de bons contacts depuis les premiers échanges, nous attendions avec impatience de les rencontrer et bien sûr de rencontrer les personnes allant travailler avec nous durant les 6 mois au sein de l’association.

Après avoir fait la rencontre de tout le monde à Ziguinchor, avoir pris le temps de nous installer convenablement, nous avons commencé les premiers échanges de formation sur pour nous qu’est ce que le SVE, ce que nous en attendons, l’histoire de l’association, ses valeurs, objectifs, son plan d’action, dans quel cadre s’inscrivent les projets etc. malheureusement notre formateur Vincent, durant les premiers jours d’arrivée est décédé lors d’un accident de la route, une épreuve difficile pour nous tous, car c’était une personne importante dans l’association autant sur le plan humain que pour son expérience professionnelle, une personne porteuse de projet.

Nous essayons donc maintenant de construire les projets en se soutenant, et mettant vraiment tout ce que l’on peut apporter en commun, cette épreuve nous a encore plus unis pour notre but commun, qui est le développement de l’association.

Les projets se dessine de jour en jour, nous préparons la rentrée, ici elle est en octobre pour les écoles, notre programme d’activité a été validé et intéresse, nous espérons pouvoir tout réaliser. Nous rencontrons des partenaires, tissons des liens avec eux, écrivons les projets pour obtenir des financements…

Vie quotidienne en général, accueil et intégration dans la structure?

 La vie quotidienne se passe assez naturellement, nous prenons les repas (midi et soir) tous ensemble autour d’un plat commun, nous avons décidé, Kitti la volontaire hongroise et moi même de partager les repas en famille, c’est à notre gout plus sympathique et convivial. Le matin nous petit déjeunons ensemble aussi.

Nous nous sommes vite intégrés que ce soit dans la structure d’accueil ou bien dans la famille, les personnes nous entourant nous on mis à l’aise directement et nous on fait nous sentir comme chez nous, pouvant poser toutes les questions que nous avions.

Les supermarchés comme nous les connaissons sont quasi inexistants ici, il y a plus des petites boutiques type épicerie de quartier et le marché, les locaux nous on dit les « justes » prix pour les produits de base pour que nous puissions nous débrouiller aussi seuls (achat d’eau, de jus de fruits, légumes, fruits etc…).

La pluie pendant l’hivernage est très forte d’ordinaire aussi donc nous nous adaptons aussi de ce côté là, car le quartier où est situé notre maison et le quartier de l’association n’est pas très loin mais assez pour que cela cause des problèmes de transport avec l’évacuation des eaux assez approximative.

La chaleur nous fait vivre à un autre rythme, l’adaptation de ce côté là est la plus difficile je dirais, car cela nous fatigue beaucoup.

Où es-tu exactement?

à Ziguinchor, basse Casamance, Sénégal dans l’association Jeunesse en Action GNO FAR

 Logement avec d’autres volontaires?

oui, avec une autre volontaire, Kitti Kiss qui vient elle, de Hongrie.

Quelles sont ou vont être tes missions pendant ton SVE?

 Je vais réaliser des activités de sensibilisfation à l’environnement, et éducation environnementale (création avec du « recyclage », recyclage créatif, ce qui est biodégradable et ce qui ne l’ai pas, mise en place du compostage…) du renforcement scolaire en français pour des élèves de primaire, faire de la traduction pour le site internet de l’association que nous sommes en train de créer avec les autres volontaires, participer aux activités d’éveil et de loisirs au sein de l’association, participer aux activités avec un groupe de « fille mère » pour la création de revenus permettant à celles ci de vivre mieux, tout ceci en collaboration étroite avec les autres volontaires européens présents, les partenaires de l’association et bien sûr le personnel de l’association.