Le sport, outil d’ouverture culturelle !
2 février 2016
Etienne et Alison se préparent pour le Kenya !
9 février 2016
Voir tout

Palerme ou le dernier voyage…

Aida est engagée dans une mission de service volontaire européen en Italie depuis juin. Après presque 9 mois de SVE, elle nous raconte un peu de son projet et sa vie à Palerme.

« Il était une fois Le SVE, l’Italie et moi. Sept ans après mon 1er SVE court terme, le vent me ramène en Italie – pardon en Sicile – pour le long terme. Je ne suis pas douée pour parler de ma vie ici, peut-être parce que je suis trop égoïste et souhaite juste tout garder pour moi mais… 2016 est déjà là et je suis certaine que la plupart des résolutions concernent : les voyages, la découverte de nouvelles cultures et faire du volontariat. Je peux exceptionnellement partager un peu de mon expérience de 7 mois déjà. Ça aidera peut-être certains à sauter le pas.

Je souhaitais absolument réaliser un projet long terme pour l’aspect linguistique, interculturel et la vie en communauté. Mais ça c’était avant de finir mes études. Mon objectif principal concernait l’utilisation de mes compétences pour servir les autres et moi-même par la même occasion. »

Comment est la vie à Palerme/ en Sicile ?

Palerme est assez similaire à ma ville d’origine mais je n’avais encore jamais vécu en plein centre-ville, et quel changement ! La beauté et le charme de la ville sont indéniables -autant pour l’architecture que pour sa chaleureuse population-, mais il faut avouer qu’il y a aussi une indescriptible confusion… Il faut y vivre pour le croire. Vu que je marche beaucoup, le plus chaotique pour moi était et reste le trafic. Mais quel défi c’est de traverser, il faut limite s’en excuser ! On va passer le sujet du bus.

Question niveau de vie, c’est vrai que c’est le plus bas d’Italie, mais pas pour tout. C’est surprenant de voir comment certains produits peuvent être cher comparé aux autres pays.

Une chose est sure, c’est une ville/région pleine de vie avec ses différents évènements, apéritifs ou même juste pour aller se promener dans les rues souvent noires de monde. Parcourir la Sicile avec ses magnifiques paysages reste aussi une belle option, mais il faut penser à être économe 🙂

Et le projet ?

FotorCreated lavoroJ’ai la chance de faire partie d’un projet pilote pour le travail avec et pour les migrants accueillis en centre. C’était ma motivation première pour y postuler. Grâce à une intégration réussie dans le centre où suis référente, j’y fait depuis le début de récurrentes activités telles que : l’enseignement du français, italien, anglais, “mathématiques” ; prévention santé et autres pour l’aide à la vie quotidienne. Grâce à ma responsable je participe dès que possible aux phases d’identification des nouveaux migrants arrivant au port de Palerme, mais aussi à des visites/activités à l’hôpital. Ce qui m’a d’ailleurs permis de cotoyer de nombreux professionnels dans divers domaines.

Notre projet est axé sur la mise en place d’ateliers. Leur contenu est adapté en fonction des besoins et passions recensés lors de nos activités en centre. Nous sommes 5/6 volontaires impliqués tous ensembles ou en petits groupes dans notre association coordinatrice, avec parfois l’aide de notre tutrice et nos mentors. Cinq grands ateliers avec plusieurs sessions de chaque ont été réalisés sur divers thèmes : “Le dialogue interculturel”, “Explorer Palerme”, “Tournoi de football”, “processus de recherche d’emploi”, “Informatique”.

Et comment ça se passe avec les autres volontaires ?

Nous sommes nombreux de tous horizons, mais il y a pas mal de français et espagnols. Nous sommes âgés de 18 à 30 ans et représentons presque une communauté ici. On se retrouve parfois autour de moments formels comme les trainings, ou lors de notre temps libre pour le diner du Ramadan, diner interculturel, pour de simples promenades ou encore les rdv gelato/canollo/pizza (miam miam, oui oui on a pris du poids), etc. La vie en communauté à ses hauts et ses bas, mais il y a aussi la vie en dehors du cercle des volontaires, elle est toute aussi importante – si ce n’est plus- .

Le mélange de tout rend l’expérience complète et magique, sans trop se concentrer sur les aspects négatifs (Car oui, il y en a). Mais n’oublions pas oh combien nous sommes chanceux de vivre cette mémorable et unique expérience.