Damien Peyrezabes SVE
SVE : Success Story de Damien à Millbrook
6 novembre 2017
Tell Your Story réunion à Londres
Tell Your Story : Réunion de travail à Londres
20 novembre 2017
Voir tout

Pour Gilles Cabel de NRJ « Pistes Solidaires c’est 100% bon plan »

J-1 avant le lancement d’un événement un peu spécial à Pistes Solidaires… À cette occasion le journaliste radio Gilles Cabel de NRJ Pau va, comme il le fait si souvent, couvrir cet événement. Nous en avons alors profité pour inverser les rôles, cette fois ci c’est nous qui nous somme intéressés à lui. Nous avons voulu comprendre son engouement pour notre association. Il nous explique dans l’interview qui suit.

Bonjour Gilles, tout d’abord merci de nous accueillir dans vos locaux. Depuis combien de temps travaillez vous à NRJ ?

Je travaille à NRJ depuis 2004, j’ai d’abord travaillé pendant 2 ans à NRJ Nevers et depuis 2006 à Pau. J’interviens sur les flashs infos, du lundi au vendredi de 6h à 9h et je fais également 2 chroniques tous les après-midi à 16h20 et 18h20 pour être exacte.

Dites nous un peu, comment avez vous découvert Pistes Solidaires et ses actions ?

Alors c’était en 2013, si je me souviens bien je suis tombé un jour sur une de vos affiches pour un café linguistique que vous organisiez. Je me suis dit que ça avait l’air super sympa, j’y suis allé et j’ai rencontré Magali (coordinatrice de l’association). Depuis nous sommes restés en contact et nous nous sommes revu à plusieurs occasions pour parler de ce que fait Pistes Solidaires.

Depuis 2013 donc, est ce que vous sauriez combien de sujets sur Pistes Solidaires vous avez couvert ?

Je ne sais pas trop, je dirais autour de 8 sujets environ. Deux fois par an depuis 4 ans.

On aimerait alors savoir, pourquoi vous vous intéressez à une association comme Pistes Solidaires ? Et pourquoi parler de la mobilité constitue un bon sujet radio ?

Déjà j’aime beaucoup l’idée d’aller voir ailleurs ce qui s’y passe ensuite je trouve que ce que vous faîtes est super. Vous proposez des solutions pour chaque profil, ce n’est pas limité. Je veux dire c’est du sur mesure ce que vous faîtes, j’ai l’impression que vous les accompagnez énormément. Que ce soit pour l’administratif ou tout le reste ça ne doit pas être facile de gérer tout cela et vous les prenez par la main, c’est bien, même si bien sur une fois à l’étranger ils doivent aussi savoir se débrouiller par eux même. Je pense que c’est un super tremplin pour eux et que ça leur permet de sortir de leur zone de confort. Selon moi Pistes Solidaires c’est 100% bon plan.

C’est un bon sujet radio tout simplement parce que le public qui écoute NJR correspond à votre cible. Je trouve important de les informer là dessus, de les mettre au courant des solutions qui s’offrent à eux. De plus, il s’agit d’une cible qui ne lit pas forcément la presse écrite donc la radio reste un bon moyen de les informer sur ce sujet.

On se quitte avec cette question : plus jeune auriez vous aimé bénéficier de l’aide de Pistes Solidaires pour partir à l’étranger ?

Carrément ! Je n’ai pas saisi l’opportunité au moment où j’aurais pu. Je n’étais pas dans la bonne filière pour ça je pense, j’étais en média. J’ai surtout cherché à faire des stages en radio, je n’ai pas pris le temps de partir à l’étranger mais du coup j’ai de grosses lacunes en anglais (rires). Mais je pense que c’est vraiment une super expérience.

Propos recueillis par Elsa Decombe

 

Rendez vous dès demain sur nos réseaux sociaux pour savoir ce qu’il va se passer …