GAMIFICATION
22 novembre 2014
KOM Gamification pistes solidaires
Pistes Solidaires rentre en jeu
26 novembre 2014
Voir tout

Retour sur Woodland

Leslie faisait partie du groupe qui s’est rendu près de Rome pour l’échange de jeunes Woodland. Elle nous raconte son expérience.

Du 7 au 16 novembre 2014, j’ai participé à un échange de jeunes en Italie (Oriolo Romano), son nom ; WOODLAND, au programme, découvrir les forêts d’Europe, faire découvrir les nôtres, des animations autour du bois, en tant d’autres choses.De manière plus générale, dix jours d’échanges avec des espagnols, portugais, italiens, lettons et bien sûr français, dix d’immersion totale avec l’anglais.

Pour être honnête, l’anglais était ce que j’appréhendais le plus. « Et si personne ne me comprenait? Si j’avais vraiment un niveau inférieur aux autres, qu’est ce qui va se passer? Je vais passer dix jours sans pouvoir communiquer ? » En effet, au début, l’anglais ne vient vraiment pas naturellement, mais il ne faut pas oublier que pour ceux qui sont en face, c’est pareil ! Je ne sais combien de fous rires on a eu à essayer de se comprendre, de mimer de façon tellement étrange et marrante nos pensées. Surtout que connaître les mots est une chose, mais avec les différents accents, même quand on connaît le vocabulaire comprendre en est une autre. Personne, quel que soit son niveau de langue n’a été mis à l’écart.
Au fil des jours, parler anglais devient de moins en moins difficile. Les conversations commencent à devenir plus profondes et intéressantes, tu commences à penser en anglais.

Hors mis la langue, vivre avec des personnes qui pensent et qui vivent d’une autre façon te pousse à prendre un recul impressionnant sur toi, sur ton pays. Tu te rends compte que tout n’est pas inné. C’est une expérience très intéressante. Par exemple, en Lettonie, que tu aies des piercings, tatouages, ou les cheveux roses fluo ce n’est absolument pas un facteur qui pourrait diminuer tes chances d’avoir un emploi, même en tant qu’avocat. On était immergé dans différentes cultures, ça te force à te demander ce qui est vraiment traditionnel en France, ce qui n’est pas forcément évident !

Pour finir, ce qui est bien sûr le plus important, le côté humain ! On ne vivait non pas les uns sur les autres mais les uns avec les autres. Il y avait largement la place de s’isoler mais on était toujours ensemble. Aucun d’entre nous n’était mis à l’écart, il y avait une personne en situation de handicap et elle était aussi bien intégrée que n’importe qui d’autre. On passait nos journées et soirées dans une ambiance et une bonne humeur extraordinaire. Il y avait comme une aura autour de nous, une aura joyeuse, remplie de confiance. Nous étions comme une grande famille. D’ailleurs, à notre retour, une chanson a été créée, nous avons continué à nous parler…

Je pourrai raconter cette magnifique expérience sur des pages et des pages, je pourrais sûrement en faire un livre mais pour cet article, je vais m’arrêter là, la question étant et toi ? Tu vas t’arrêter là ?

SALMON Leslie.