SVE PANGEA – Sénégal

Après 2 mois et demi de SVE au Sénégal, Marion nous fait partager son expérience ! L’aventure semble bien belle !

Difficile de faire le récit de tout ce qui s’est passé durant ces deux mois et demi, tellement de bons moments et de choses à raconter.

La vie ici n’est pas uniquement un long fleuve tranquille, mais c’est ça la vie, des hauts et des bas. Le plus important c’est que les choses positives prennent le dessus, et pour moi c’est le cas. Professionnellement, j’anime un atelier d’alphabétisation pour adultes. C’est l’un de mes meilleurs moments de la semaine. Les participants sont motivés  et assidus, ils apprécient le temps que je passe avec eux et c’est réciproque. Puis, voir  une évolution P1020380de leur part, aussi minime soit-elle, m’encourage à plus  m’impliquer. Pour moi qui n’ai jamais vraiment apprécié l’école, me retrouver de l’autre coté du bureau est plutôt inattendu !!!!!!  Mais je persiste et je signe même avec, cette fois un public un peu plus complexe, les enfants !!!!!!!!  La tache est plus dure que ça en a l’air, mais c’est tellement enrichissant et drôle, des petits monstres au cœur tendre.  De nouveaux partenariats se sont aussi créés comme avec FAP (Futur Au Présent) et AEMO (Action Educative en Milieu Ouvert) ce qui me permet de passer quelques jours dans leurs structures pour découvrir un contexte et une approche différents avec les enfants, car certains sont en conflit avec la loi (AEMO) d’autres en situation sociale très compliquée (FAP). Une expérience très enrichissante.

D’autres bons moments mais cette fois plus informels. Comme par exemple quand je sors rejoindre quelques enfants qui nous observent par la fenêtre en se demandant surement « mais que font ces toubabs  devant leurs ordinateurs » et que je mets la musique pour partager avec eux quelques pas de danse dans la rue, d’autres dans la « petitothèque » (bibliothèque de Gno Far) pour qu’ils me montrent avec fierté qu’ils savent résoudre une multiplication, réciter l’alphabet ou trouver le verbe dans une phrase.

Mais les bons moments ne se résument pas uniquement au travail, et heureusement !!!

A la maison par exemple, quand je retrouve les deux fillettes âgées de 5 et 7ans et les autres membres de la famille quand on rentre du travail. Passer  les fêtes à leur coté, jouer au Ludo (jeux de société national J) plusieurs fois par jour, partager leurs vies et se sentir membre de la famille à part entière ce qui sous entend forcément  se faire taquiner  par tous les jeunes de la maison !!!!!

Sans oublier les moments de joie avec les autres volontaires, les weekend end ensemble à discuter de tout et de rien autour d’une bière et des noix de cajou locales, s’aider les uns les autres mais aussi et surtout aller danser !!!!!!

Apprécier aussi, les moments seule comme mon week-end à Soutou. Prendre une moto pour s’y rendre et sillonner  une végétation luxuriante. Un petit coin de paradis ou  le temps s’arrête, aucun bruit à part celui de la nature, se laver sous une pluie battante, rencontrer et passer de bons moments avec des gens généreux, accueillant … C’est très touchant.

Donc je peux vraiment dire que ces deux mois et demi ont été vraiment très positifs, avec beaucoup de bons moments passés et de belles choses déjà réalisées.

Il reste donc 3 mois, pour profiter à fond, réaliser et apprendre encore  plus de cette superbe expérience en terre Sénégalaise.