Café linguistique à Pau
30 mai 2013
Le projet Europlants fait étape à Potsdam !
10 juin 2013
Voir tout

Témoignage SVE

Gaëlle vient de réaliser un SVE de 2 mois en Roumanie. Découvrez son expérience !

J’ai entendu parler du Service Volontaire Européen (ou European Voluntary Service) l’an dernier. J’étais alors en échange universitaire à Montréal pour ma licence 3 de sociologie. J’hésitais entre plusieurs masters et j’ai décidé de faire une année de césure. Je trouvais qu’effectuer un service volontaire était une bonne manière de prendre du temps pour réfléchir. Une amie commune m’a mis en contact avec Magali Lansalot de Pistes Solidaires à Pau. Je savais déjà que je voulais aller en Europe de l’Est. Tellement de stéréotypes sont présents en France, je voulais voir de mes propres yeux et de me faire une idée par moi-même. 

Grâce au website Youthnetwork (http://www.youthnetworks.eu/) j’ai trouvé l’appel d’offre du Centrul de Voluntariat de Cluj-Napoca en Roumanie. Le projet consistait à organiser la 12ème édition de la semaine nationale du volontariat (13-20 mai 2013). C’était un court-terme, 2 mois, pendant lesquelles 8 jeunes entre 19-30 ans venant de plusieurs pays (Azerbaïdjan, Venezuela, Portugal, Italie et France) se réunissaient pour penser et organiser plusieurs évènements. Le principe était de promouvoir le volontariat et de rendre visible le centre de volontariat de Cluj-Napoca. Pour cela nous avons décidé d’organiser 10 évènements (tournois de football amicaux, peindre des chambres d’hôpitaux, flashmob…). J’ai énormément aimé ce projet pour la liberté qu’il offrait. Nous avons pu être créatifs et suivre toutes les étapes de ces projets qui nous ressemblaient et nous tenaient à cœur. J’ai personnellement était coorganisatrice d’un évènement culturel et artistique promouvant l’égalité des genres. Toutefois j’étais aussi encadrée et soutenue par les co-ordinateurs de l’association d’accueil (Ioana et Oana) et par Magali de Pistes Solidaires.  En effet tous les volontaires ont eu le droit à une formation d’arrivée, ainsi qu’à un mentor pour l’aider à s’intégrer dans le pays.

Le principe du service volontaire européen est l’enseignement non-formel. C’est une nouvelle façon d’apprendre (sur les autres et sur soi-même), de se sentir utile et intégrer dans une communauté, et de découvrir d’autres cultures. Ce projet m’a aidé à savoir plus clairement quel projet professionnel je voulais entreprendre. Il m’a aussi donné envie de m’engager de façon plus importante dans ma communauté.