Stage Erasmus+ à Pau Pistes-Solidaires Alphalangues garage gonzalo
Iñaki et Nelina : venus d’Espagne pour un stage en France
17 octobre 2020
DIALOGUE CITOYEN GREEN DEAL PISTES SOLIDAIRES LAURENCE FARRENG PACTE VERT
[CONFINÉS MAIS INFORMÉS !] Le Pacte Vert, vous connaissez ?
2 novembre 2020
Voir tout

ARTEM : une journée de partage de résultats et de découverte d’outils

Le 25 septembre 2020, Pistes-Solidaires a organisé une journée autour du partage des résultats du projet ARTEM qui approche à sa fin au centre social la Pépinière à Pau.

La matinée était dédiée aux professionnels et bénévoles travaillant auprès des migrants et des demandeurs d’asile sur le territoire palois comme des représentants des différents centres d’accueil, CADA et PRAHDA, ou des organismes accueillant des bénévoles en lien direct avec les migrants comme la Croix Rouge, l’Arrosoir de Pau et la Maison du Citoyen du Monde.

Formations interculturelles, cartographie digitale et banque de temps étaient à l’honneur de notre présentation afin d’amener les participants à découvrir de nouvelles pistes et des nouveaux outils qui peuvent être intégrés dans leur parcours d’accompagnement ou d’accueil ponctuel des migrants et des réfugiés. Les représentants des organismes ont montré leur grand intérêt aux outils et ont souhaité participer ultérieurement à des groupes de travail autour de la continuité du projet ARTEM sur le territoire local palois, un vrai succès de notre matinée.

Un temps d’échange pour envisager la mise en place de la banque du temps à plus grande échelle

L’après-midi était ouverte au grand public permettant ainsi à des personnes appartenant à la communauté locale, migrants ou autochtones, de venir découvrir la banque du temps ARTEM ACCESS via un atelier interactif et participatif autour des compétences et des talents à partager et les échanges de services à proposer via la plateforme. Ce temps de rencontre était riche en échanges et a permis même à certaines connexions de s’établir pour effectuer des échanges de services la semaine suivant l’atelier.

Ceci montre que les outils développés grâce au projet ARTEM trouvent pleinement leur écho dans les besoins de la communauté locale en termes d’échange et de rencontre de l’autre qui vient certes d’une autre culture, d’un autre pays, d’un autre environnement mais qui partage toutefois les mêmes intérêts, les mêmes besoins et potentiellement le même bout d’histoire avec les hôtes.

Suite à cet événement, un groupe de travail sur la suite d’ARTEM va être mis en place à partir de novembre avec les parties prenantes locales afin de garder ce processus dynamique et mutuel entre les migrants et les locaux qui a fait ses preuves et montré son utilité tout au long des deux années passées de la vie du projet européen.

A suivre…