« Cette mission m’a permis de développer mon sens de l’écoute »
21 avril 2019
Vis un été engagé grâce au SVE !
23 avril 2019
Voir tout

« Cela permet d’échanger sur notre vision des choses, de remettre en question son point de vue et d’être plus à l’écoute des autres »

En 2018, Pistes-Solidaires a développé de nouveaux partenariats dans le cadre du Service Civique en Europe. Nina fait partie des heureux élus qui ont eu l’opportunité de prendre part à ces projets. Depuis le mois de novembre 2018, elle est à Bologne où elle participe à de nombreux projets grâce à Scambi Europei. Elle fait un point d’étape avec nous après presque 6 mois de volontariat.

En quelques mots, peux-tu décrire tes activités en tant que volontaire (missions quotidiennes, projets ponctuels…) ?

J’ai plusieurs activités dans la structure. Je suis en charge du Blog de l’association. Chaque semaine l’un des volontaires ou moi-même écrit un article sur les principales activités d’Universo, article que je poste ensuite sur le Blog avec des photos. Je poste aussi parfois certains de nos projets plus spécifiques (articles sur des sujets en lien avec la migration, vidéos, etc).

J’organise aussi les cours de français pour des personnes ayant immigré en Italie. Le cours a lieu une fois par semaine et doit être préparé en fonction des besoins des participants (par exemple, certains parlent déjà français mais ont besoin d’apprendre à lire et écrire, acquérir plus de vocabulaire, etc).

Je coordonne et participe aussi à l’un des projets d’Universo qui a débuté en décembre. Ce projet a été élaboré afin de fournir une formation et des opportunités de volontariat pour des demandeurs d’asile qui vivent à Bologne. Nous organisons pour eux des cours d’éducation civique, d’informatique et une visite de la ville de Bologne une fois par semaine. De plus, les participants effectuent des volontariats dans différentes associations de la ville. Je dois donc faire le planning des cours, y participer et aider à les organiser, faire le lien entre nos coordinateurs et les participants de ce projet, les accompagner pour certains de leurs volontariats…

En plus de cela, je participe aux activités des autres volontaires (workshops pour développer sa connaissance des autres cultures, écriture d’articles, réalisation de vidéos par exemple) et participe avec les autres volontaires à la réalisation des soirées inter-culturelles que nous devons organiser une fois par mois.

Quelles compétences penses-tu avoir renforcées ou développées ?

J’ai déjà développé ma connaissance des langues : toutes les personnes avec qui je travaille au quotidien sont des volontaires ou stagiaires, internationaux ou italiens. Nous parlons donc toujours en anglais et parfois en italien, ce qui m’a aidé à progresser dans les deux langues.

J’ai aussi appris à travailler en équipe et à monter des projets de manière assez autonome. Nous nous entendons très bien avec les différents stagiaires et nous nous soutenons beaucoup dans l’élaboration de nos projets et leur réalisation. Nous sommes principalement amenés à réaliser les choses par nous-mêmes, avec parfois peu de moyens, cela nous permet de s’entraider et de trouver des moyens créatifs pour parvenir à nos fins.


Enfin je pense avoir développé une meilleure connaissance des relations humaines et des différentes cultures. En effet nous venons tous de différents pays et les gens qui se rendent à l’association ont immigré en Italie. Cela permet de rencontrer des personnes très différentes et d’échanger sur notre vision des choses, sur le fonctionnement de chaque culture, aussi de remettre en question son point de vue et d’être plus à l’écoute des autres.

Quelles sont tes découvertes les plus importantes en Italie ?
Les rencontres que j’ai faites à Bologne sont l’une de mes meilleures découvertes. Comme je l’ai expliqué, nous sommes une équipe très soudée où nous avons la chance de pouvoir dialoguer facilement et d’apprendre à travers nos échanges. De plus je n’étais jamais allée à Bologne auparavant et cette ville est aussi très agréable à vivre. C’est un lieu très vivant, étudiant, où beaucoup de choses se passent également au niveau associatif.
Ce volontariat m’a permis de voyager et d’apprendre à mieux connaitre l’Italie. C’est véritablement un pays à découvrir, tant pour la beauté de ses paysages et de ses villes, que pour la nourriture et l’atmosphère.