My Community 2020 : publication de la 3ème newsletter
1 février 2020
3 projets en Catalogne !
10 février 2020
Voir tout

Inde, volontariat et éducation non-formelle

Grâce au Service Civique, Antoine, Joséphine, Marine et Hélène sont actuellement en Inde. Après quelques semaines de volontariat, ils ont décidé d’aller au delà de leur mission en créant un projet de financement participatif pour soutenir les écoles non-formelles dans lesquelles ils interviennent. Ils partagent avec nous leur expérience !

Nous sommes actuellement 4 volontaires français (Antoine, Joséphine, Hélène et Marie) en Service Civique pour 5 mois dans le cadre d’un partenariat entre Pistes Solidaires (notre structure d’envoi en France) et VCDS (notre structure d’accueil en Inde). VCDS est  une ONG qui défend les droits des plus défavorisés dans l’Inde du Sud.

Nous vivons dans une région très rurale dans le Nord du Tamil Nadu et intervenons principalement dans les villages aux alentours de Tindivanam. En tant que volontaires, nous participons à différentes activités de l’ONG. Nous menons un projet sur la condition des femmes en réalisant des interviews de différents profils de femmes et nous participons aux activités de la ferme biologique de Vellakulam.

Mais le cœur de notre mission repose sur l’enseignement dans les écoles non-formelles qui correspondent à une forme d’école du soir où les jeunes font leur devoir et participent aussi à des projets scientifiques et culturels.

Ces écoles ont été mises en place par VCDS pour encourager les jeunes à étudier et à lutter contre le décrochage scolaire dans les milieux les plus défavorisés. L’objectif de ces écoles est de lutter contre le décrochage scolaire. Il s’agit de permettre aux jeunes de réviser, de faire leurs devoirs mais aussi d’apprendre ce qui n’est pas enseigné à l’école formelle. Les professeurs organisent différentes activités telles que des expositions de science, des projets en faveur de l’environnement mais aussi des activités culturelles.

Au cours de ces premiers mois, nous avons été particulièrement touchés par les conditions dans lesquelles les jeunes étudient dans ces écoles. En moyenne, les enfants ont entre 5 et 14 ans, et ils sont entre 30 et 60 par classe pour un professeur. Certaines écoles n’ont toujours pas de bâtiments et les enseignants donnent cours dans la rue, devant leur propre maison.

D’autres n’ont pas d’électricité, de tableau ou de matériel. VCDS reçoit des financements de la part de Emmaüs International et des « Friends of VCDS in Sweden » qui permettent de payer les enseignants et de financer certains projets éducatifs. Cependant, les élèves manquent de matériaux scolaires (cahiers, livres, stylos…) sans lesquels ils ne peuvent  étudier.

Nous avons choisi d’intégrer dans notre projet la création d’une cagnotte pour améliorer ces écoles non-formelles car le besoin des élèves est réel et nous avons été particulièrement touchés par leur envie d’apprendre.

Merci beaucoup pour votre temps et votre participation.Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à nous envoyer un message à volunteersvcds@gmail.com

Antoine, Hélène, Joséphine et Marie.