LOCAL & INTERNATIONAL ACTIVE SENIORS
31 août 2018

Contexte / Ambitions

Le projet ExULI promeut une approche intégrale qui combine les pratiques d'éducation non formelle du travail de jeunesse avec l'apport de la pratique psychothérapeutique du domaine lacanien. Les deux sont des approches qui soutiennent la résilience, c'est-à-dire la capacité de faire face efficacement aux contradictions de la condition d'exil des jeunes migrants, de donner un nouvel élan à leur existence et même d'atteindre des objectifs importants.
La méthode que le projet ExULI souhaite développer, tester et partager avec ceux qui travaillent avec les jeunes migrants demandeurs d’asile en Europe, les jeunes réfugiés et les générations futures est un instrument à utiliser dans la prévention du radicalisme. La narration et donc la nomination / la reconnaissance d'un traumatisme par le biais de différentes techniques de communication basées sur l'expression humaine et l'art, que ce soit avec les mots, les images, la musique ou le théâtre permettra un véritable partage avec les cercles sociaux, les cercles existants (famille et amis) ou futurs (enfants et autres relations dans le pays d'accueil), une opération fondamentale pour empêcher une éventuelle idéalisation future par la deuxième génération d'un pays, une identité, une culture qu'ils ne connaissent pas mais qui peuvent devenir des catalyseurs d'inconfort et de sentiment de marginalisation que seule une intégration apparente peut entraîner.