Best Friends : Deux productions déjà disponibles !
7 juin 2022
Voir tout

Comment la mobilité virtuelle, peut-elle rendre la mobilité plus inclusive ?

C’est la question que se sont posés les pays partenaires du projet Virtual mobilities for all (VM4ALL). Projet de partenariat stratégique dans le cadre d’Erasmus+, VM4ALL vise à rendre les mobilités accessibles à tous, y compris aux jeunes adultes en situation de handicap. C’est ce que la mobilité virtuelle peut offrir, dès lors qu’elle reste adaptée et accompagnée.

La crise sanitaire du Covid19 a donné au projet une ampleur inattendue, puisque pendant les mesures de confinement, pratiquement toutes les mobilités éducatives ont été soit annulées, soit reportées, soit se sont tenues virtuellement.

Si beaucoup d’étudiants ou d’apprentis ont eu du mal à gérer cette situation et ont préféré se rendre physiquement dans le pays de leur choix, d’autres ont ainsi pu découvrir les avantages de la mobilité virtuelle. Quoi qu’il en soit, cette période d’expérimentation, parfois involontaire, a été intéressante pour ce projet, afin d’examiner certaines conditions importantes de l’accessibilité.

Les avancées du projet :

La réunion des partenaires, qui s’est tenue les 19 et 20 mai à Kumanovo, en Macédoine du Nord, a permis de définir les prochaines étapes du projet VIRTUAL MOBILITIES FOR ALL.

Un test des mobilités virtuelles en local :

Une phase de test est prévue à partir de septembre, pour laquelle Pistes Solidaires recherche des volontaires, notamment des jeunes adultes en situation de handicap, souhaitant participer aux différentes mobilités virtuelles qui seront conçues dans le cadre de ce projet.

Ces mêmes volontaires pourront utiliser l’outil d’auto-évaluation pour évaluer les compétences ou le support dont ils ont besoin et suivre un cours de préparation en ligne. Ces outils seront prêts pour la phase de test à la rentrée 2022.

Affaire à suivre sur la page projet, le site du projet et la page facebook !